Au suivant !#2 – SM Caen vs AS Monaco: Jouer un européen en semaine de LDC : vraie chance ou fausse bonne idée ?

Erratum :

Avant de commencer je tiens à m’excuser pour deux erreurs qui ont été corrigées sur ma précédente preview : Tout d’abord, je mentionnais Wylan Cyprien comme le meilleur passeur niçois. C’est bien évidemment faux puisque c’est Jean Michaël Seri qui est en tête de ce classement avec 8 passes décisives. Ensuite je parlais du calendrier à venir du SM Caen. Après Lorient et avant le match à Metz, les caennais accueilleront Montpellier. Toutes mes excuses pour ces petites erreurs qui je l’espère ne t’auront pas trop dérangés.

 

Monaco marche sur l’eau

L’actuel leader du championnat est en pleine bourre. Invaincus en Ligue 1 depuis le 18 décembre 2016 et une défaite 3-1 face à l’OL, les monégasques sortent en plus d’une qualification épique face à Manchester City en Ligue des Champions (5-3, 3-1). Si cette performance est à mettre au crédit de l’AS Monaco et notamment de ses jeunes qui ont parfaitement répondu présents, il faudra surveiller l’état physique des joueurs de Leonardo Jardim qui ont montré des signes de fatigues durant la seconde période. Le SM Caen quant à lui sort d’un très bon match nul sur la pelouse du 3ème de Ligue 1 (2-2 à Nice). Dominateurs et nettement supérieurs à leurs adversaires durant 45 minutes, les caennais n’ont néanmoins pas réussi à maintenir le score en leur faveur et peuvent nourrir quelques regrets même si beaucoup auraient signé pour un match nul avant la rencontre (moi le premier, voir Au suivant #1). Une chose est sûre : un retour au stade Michel d’Ornano pour la venue du leader du championnat annonce une ambiance et une volonté de résultat décuplée.

 

Andrea Raggi et Radamel Falcao blessés, une bonne nouvelle pour le SM Caen ?

Le défenseur italien est sorti prématurément lors du match retour cette semaine face à Manchester City alors qu’il était d’une importance capitale dans la défense monégasque. Présent pour couper les ballons à destination de Sergio Aguëro, sa sortie a déstabilisé ses coéquipiers et conduit à la réduction du score mancunienne. Il est extrêmement important pour l’AS Monaco et sera vraisemblablement absent dimanche face à Caen. En ce qui concerne l’attaquant colombien, son absence se fait moins sentir sur le Rocher. Même si son talent n’est plus à démontrer, l’attaque monégasque se porte bien sans lui. Menée par le néo-international Kylian M’Bappé, elle est la plus prolifique d’Europe. Entouré de Thomas Lemar (ancien caennais au cas où la blessure se serait déjà refermée chez certains), Benjamin Mendy ou encore Bernardo Silva, M’Bappé est en pleine réussite. Buteur à 5 reprises sur les 4 derniers matchs toute compétitions confondues, sa présence n’est pas vraiment de bonne augure pour des caennais qui encaisse beaucoup trop de buts cette saison. Des Normands qui enregistrent le retour de Jean-Victor Makengo au milieu de terrain. Un retour qui fait du bien alors que les caennais ont montré des signes de fatigue lors du match contre Nice. Emanuel Imorou déjà dans le groupe la semaine passée mais laissé sur le banc devrait faire son retour sur la pelouse ce week-end. A voir s’il retrouvera directement une place de titulaire ou si Patrice Garande préfère le préserver encore un peu en lui donnant un temps de jeu limité.

 

Le duel à suivre : Ivan Santini vs Danijel Subasiç : La Croatie à l’honneur

Le meilleur buteur caennais face à la muraille du Rocher. Voilà qui promet sur le papier une jolie confrontation dans la surface monégasque. Si le géant normand a inscrit deux buts sur les deux dernières rencontres de championnat, il est néanmoins difficile de tromper son compatriote. Mercredi encore il a été étincelant face à l’attaque de Manchester City en maintenant plusieurs fois les Rouges et Blancs en quarts de finale. Il s’est incliné une fois certes face à Leroy Sané, mais sa présence et son efficacité rassure la défense de Jardim. Santini se sent mieux dans le nouveau dispositif de Garande avec Ronny Rodelin à ses côtés pour animer le front de l’attaque caennaise, Mais Subasiç est dans une forme époustouflante.

Le caennais Ivan Santini (n°26) devra se surpasser pour tromper la vigilance de Danijel Subasiç.

Le pronostic du Journalister :

Cette rencontre a tout du match piège pour l’AS Monaco. Après une semaine de Ligue des Champions vraiment épique vu le contexte (Monaco devait décrocher sa qualification devant son public en remontant un déficit de deux buts, devenant le dernier club français en LDC après l’élimination du Paris Saint-Germain), les monégasques devront se reconcentrer pour ne pas retomber sur terre aussi vite qu’ils se sont envolés. On peut faire confiance à Leonardo Jardim pour insister là-dessus lors de ses causeries, mais ce sont les joueurs qui sont sur le terrain. Caen a une carte à jouer avec ce hasard du calendrier. Patrice Garande le sait. Il a montré à Nice que son analyse tactique était efficace. Bis repetita ? De plus, le Stade Malherbe est une équipe qui a souvent posé des problèmes à l’AS Monaco. Avec un stade Michel d’Ornano bouillant et plein à craquer, un groupe soudé et conscient de la possibilité de faire un gros coup avant d’aller affronter Lorient, Montpellier et Metz, je penche pour une victoire surprise du SM Caen, avec un Ivan Santini buteur en fin de match.

Laisser un commentaire