Au suivant !#7 – SM Caen vs Olympique de Marseille : La moindre erreur sera fatale

Marseille pas exceptionnel à l’extérieur, Caen pas au niveau de la Ligue 1 :

Les malherbistes ne comptent qu’un seul point d’avance sur Dijon, 18ème et actuellement en position de barragiste. « Je préfère un point de plus qu’un point de moins ». Oui effectivement président, il vaut mieux avoir son destin en main plutôt que compter sur un mauvais résultat des autres candidats au maintien. Mais quand on regarde les résultats des caennais ces dernières semaines, on peut difficilement être optimiste. Difficile de voir des bonnes choses dans la défaite contre Nantes le week-end passé, tant le visage affiché par le Stade Malherbe était loin de celui attendu par le public et nécessaire pour se maintenir. Et le calendrier n’aide pas non plus. Recevoir Marseille et Rennes, mais aussi aller à Toulouse et au Parc des Princes, ce n’est pas vraiment ce qu’on appelle un programme alléchant. A l’inverse Marseille vise toujours la qualification en Ligue Europa. 6èmes à trois points de Bordeaux, cinq derrière Lyon (qui a déjà joué ce vendredi), les phocéens ont tout à gagner en cette fin de saison et donneront le maximum. D’autant plus que l’OM se rendra au Matmut Atlantique pour y affronter les Girondins lors de la 37ème journée. Cependant, les marseillais ne sont pas aussi serein hors de leurs bases qu’au Vélodrome. Une seule victoire sur leurs sept derniers matchs à l’extérieur (1-4 à Lorient pour le compte de la 28ème journée), trois matchs nuls et vierges de rang, les hommes de Rudy Garcia sont en difficulté dans cet exercice. Seulement voilà Caen est en difficulté tout court : sept matchs sans victoires (2 nuls et 5 défaites), 15 buts encaissés et seulement 6 inscrits. Rien ne fonctionne en Normandie.

Le Vélodrome sourit à l’OM et à Dimitri Payet. Mais ce dimanche, c’est en Normandie qu’il faudra s »imposer pour continuer à rêver d’Europe.

L’infirmerie caennaise est bien remplie, c’est la galère en défense :

Comme mentionné ci-dessus, la défense normande n’est clairement pas au niveau demandé par la Ligue 1. Les couloirs sont bien mal couverts et les attaques adverses passent souvent par les côtés. Manu Imorou, malgré une présence régulière sur la feuille de match ces derniers temps, n’a cependant jamais été utilisé lors d’une rencontre depuis son retour de blessure. Sa présence pourrait faire du bien puisqu’il est le seul latéral de métier à être disponible pour jouer en défense (Vincent Bessat étant utilisé par Patrice Garande en position offensive). Son retour est plus que souhaité par le public, espérons que le staff l’entendra de cette manière. A noter également le retour dans le groupe à l’entraînement de Steed Malbranque. Côté Olympien, l’attaque fait peur. Bafétimbi Gomis est un attaquant percutant et endurant, Dimitri Payet est capable de faire la différence dans le jeu comme sur coup de pied arrêté, Florian Thauvin n’a jamais joué aussi bien que depuis qu’il est de retour à Marseille, et Morgan Sanson est auteur de onze passes décisives, toutes dans le jeu. Autant dire que sur le papier, le match est mal embarqué pour les Normands.

Le duel à suivre : Morgan Sanson vs Diomandé : Il faut stopper le passeur fou :

Comme je l’ai dit plus haut, Morgan Sanson est en forme. Auteur de onze passes décisives, dont aucune n’est intervenue sur coup de pied arrêté, l’ancien Montpelliérain est un atout pour l’Olympique de Marseille. Conjuguée à la vitesse de percussion de Payet et Thauvin ainsi qu’à l’application de Gomis, sans parlé du gruyère qu’est la défense normande en ce moment, cette précision dans le jeu sera un facteur important dans ce match. Ce devrait être le rôle de Diomandé en sentinelle devant la défense, de le harcelé et perturber ses transmissions. Il faudra que l’Ivoirien soit sur son dos sans relâche et surtout sans faire de fautes pour pouvoir défendre le plus longtemps possible correctement. Si cet aspect du jeu marseillais est contrôlé par le milieu du Stade Malherbe, Caen aura fait une partie du chemin vers un résultat positif.

Le pronostic du Journalister :

Je ne suis clairement pas en réussite sur mes pronostics ces derniers temps. J’avais bien commencé en annonçant le match nul obtenu à Nice, mais depuis je ne peux guère flamber. Dans cette rencontre l’incapacité de l’OM à s’imposer à l’extérieur est importante. D’autant plus que le stade Michel d’Ornano sera bien rempli ce dimanche après-midi malgré l’horaire. Cela dit, Caen n’est pas non plus maître en sa demeure et n’a pas fait le plein de confiance ces dernières semaines. Toutefois, les normands ont fait appel à un préparateur  mental, Denis Troch, afin de les aider à atteindre l’objectif du maintien. On se souvient de l’importance de Gérard Banglin lors de la saison 2014/2015 qui était lui aussi venu au chevet des caennais alors qu’ils étaient en grande difficulté avant de réaliser une fin de saison absolument parfaite. Mais je pense que ce match arrive trop tôt pour Malherbe. Victoire de Marseille.

Laisser un commentaire