Un mois chez les Vikings #1 – Août 2017 Le retour de la Ligue 1

Une nouvelle saison a débuté, et après un mois de compétition, il est temps d’en tirer les premiers enseignements et de voir quelles améliorations sont nécessaires afin de vivre un exercice 2017/2018 plus serein que le précédent. Alors avons-nous vu des bonnes choses jusqu’ici ?

Montpellier HSC – SM Caen: 1-0

Une passe en retrait trop molle d’Ivan Santini. Voilà de quoi est partie l’action qui a conduit au but montpelliérain à la Mosson. Pourtant durant l’heure de jeu précédant cette tête de Camara, les caennais n’ont pas démérité. Et même si l’animation offensive n’était pas vraiment à la hauteur (Rodelin et Santini n’ont pas pesé sur la défense du MHSC), la possession était équilibrée et les actions montpelliéraines n’étaient pas des plus dangereuses. Le match se dirigeait tout droit vers un score nul et vierge. Ce qui au vu des statistiques aurait été plutôt logique. 9 tirs contre 8 pour les locaux, 2 cadrés de chaque côté, possession finale à 52-48. Alors certes il ne faut pas résumer ce match à une simple mauvaise passe. Du côté des satisfactions, l’entente entre Alexander Djiku et Romain Genevois, titulaire à la place de Damien Da Silva suspendu, était au rendez-vous et cela va faire du bien à l’équipe tant la saison passée la défense n’était pas au niveau requis par l’élite. En revanche c’est dans l’animation offensive que les caennais n’ont pas pu rivaliser. Si Hervé Bazile était en feu et très présent sur le front de l’attaque malherbiste (à l’image de ses prestations durant les matchs amicaux), il était malheureusement trop seul. Julien Féret évoluait trop bas une fois de plus (c’est d’ailleurs lui qui se retrouve au marquage de Camara à la place de Vincent Bessat sur le but héraultais). Le positionnement de l’ancien rennais est un réel problème pour les caennais. Patrice Garande n’arrive pas à tirer le meilleur de son capitaine. Stef Peeters s’est pour le moment peu montré et l’entraîneur normand a annoncé considérer Sankoh comme un défenseur et non comme une sentinelle. Dommage car il serait très utile à ce poste. Il va donc falloir recruter quelqu’un qui pourra remplir ce rôle et ce rapidement.

SM Caen – AS Saint-Etienne : 0-1

On prend les mêmes et on recommence. Une nouvelle perte de balle au milieu de terrain qui donne une action de contre à l’adversaire qui ne se trompe pas dans ses choix et on se retrouve avec une nouvelle défaite 1-0 alors qu’un point aurait été mérité. Seulement voilà en Ligue 1 la moindre erreur se paye cash. Et c’est un ancien caennais qui est venu faire mal à son ancien club. Romain Hamouma ne s’est pas fait prier pour convertir cette perte de balle stupide en but pour les Verts. Mais encore une fois avant cette ouverture du score, le SMC faisait plus que jeu égal avec son adversaire. Pendant longtemps les joueurs d’Oscar Garcia ont été bien pressés et ont eu du mal à ressortir proprement le ballon. Mais à l’image du match contre Montpellier, l’animation offensive n’a pas été à la hauteur. Rodelin a été fantomatique, Feret trop peu présent et Santini trop seul. Malgré une bonne tête du croate sur le poteau gauche de Stéphane Ruffier alors que le score était encore nul et vierge, il faudra plus de présence devant et surtout plus d’alternatives pour surprendre les adversaires. Toutefois, la charnière Djiku – Da Silva s’est parfaitement entendue. Prise dans son replacement sur le but, la défense caennais a quand même répondu présente et c’est un point qui a été fortement renforcé par rapport à la saison passée. Mais il reste encore tellement à faire, et si peu de temps.

Lille OSC – SM Caen : 0-2

Bielsa vs Garande : Et 1 ! Et 2 ! Et 3-0 ! Nouvelle victoire en déplacement pour l’entraîneur normand contre une équipe coachée par l’argentin. Après avoir battu l’OM au Vélodrome par deux fois, les caennais se sont imposés au stade Pierre Mauroy de Lille et avec la manière ! La performance de la charnière Da Silva – Djiku a encore été remarquable tout comme l’apport d’Aït Bennasser au milieu de terrain. Plein de maîtrise technique et de sang-froid dans l’entrejeu, le marocain faisait paire avec Julien Feret devant la défense. Malgré les blessures d’Hervé Bazile et de Vincent Bessat qui ne reviendront qu’après la trêve, le SMC a su tromper la vigilance nordiste par Da Silva de la tête et par Santini ensuite reprenant une passe de Rodelin. Repositionnés en 4-4-2, les caennais se sont montrés très à l’aise dans ce dispositif. A l’issue de cette rencontre, cette équipe caennaise donnait envie d’être revue. Et ce sur 90 minutes ! Une première depuis longtemps. De bons augures avant de recevoir Metz et Dijon, deux candidats directs pour le maintien. Deux victoires sont clairement attendus à d’Ornano, où Malherbe doit redevenir impérial pour vivre une belle saison. Cette équipe en a les moyens, elle l’a montré lors de cette rencontre. Maintenant il faut confirmer.

SM Caen – FC Metz : 1-0

Après 7 défaites consécutives à d’Ornano, les caennais recevaient le FC Metz avec la ferme intention de mettre fin à cette disette. Chose faite grâce à un but signé Ronny Rodelin. Un match de nouveau disputé en 4-4-2 avec la paire Feret – Aït Bennasser devant la défense, et encore une satisfaction pour ce dispositif. La charnière Da Silva – Djiku n’a pas pris l’eau une fois de plus, Rodelin s’est montré toujours aussi à l’aise en soutient d’Ivan Santini et Kouakou a été très présent sur son côté gauche en remplacement d’Hervé Bazile blessé. Malgré l’absence de vrais ailiers de formation (Bazile blessé, Repas non qualifié, Karamoh non retenu dans le groupe suite à l’incertitude autour de son éventuel transfert), Malherbe s’en est admirablement bien sorti. Ce Stade Malherbe est agréable à regarder, solide, conquérant, et soutenu par son public. On a hâte de voir la suite et ça fait du bien.

 

Mon joueur du mois : Damien Da Silva

En pleine renégociation pour une prolongation de contrat, le défenseur central arrivé en Normandie en 2014 justifie totalement la volonté du club de le conserver. Solide et agressif, précis dans les relances, impérial dans les airs, l’ancien pensionnaire du centre de formation des Girondins de Bordeaux forme aujourd’hui avec Alexander Djiku une des paire de défenseurs les plus solides du championnat. Premier buteur de la saison caennaise, il se dit prêt à prendre plus de responsabilités. Le capitanat lui aurait été proposé, avouez que ça aurait de la gueule quand même non ?

 

4 rencontres ont été jouées à l’issue desquelles le Stade Malherbe occupe la 8ème place du classement, et se positionne comme la meilleure défense du championnat (à égalité avec le PSG). Si le bilan comptable était le même la saison passée à la même époque, il faut bien avouer que l’impression est différente aujourd’hui. On sent un groupe qui a envie de réaliser une belle saison, un mélange d’expérience et de jeunesse qui jusqu’ici fonctionne plutôt bien. Les recrues que sont Aït Bennasser, Djiku, Guilbert ou encore Mbengue se sont parfaitement bien acclimaté à la Ligue 1 et justifient leurs venues. Place à la réception de Dijon le 9 septembre pour continuer sur cette lancée.

Laisser un commentaire