Un mois chez les Vikings #2 – Septembre 2017 Le recrutement paye déjà !

Après un démarrage compliqué, le Stade Malherbe a redressé la barre et ce de fort belle manière. Retour sur les matchs du mois de septembre qui place Caen en bonne position pour un maintien rapide.

SM Caen – Dijon: 2-1

Après la victoire contre le FC Metz, c’est Dijon, un autre candidat au maintien, qui se déplace au Stade Michel d’Ornano. Grâce à un penalty rapide, transformé d’une panenka par Ivan Santini, Caen prend l’avantage et joue un bon match. Malheureusement, les normands se font surprendre peu avant la pause par Jordan Marié. La frappe de 30 mètre du dijonnais est parfaite et l’absence de pressing caennais permet aux visiteurs d’égaliser et de relancer le match. Il faudra ensuite attendre les dix dernières minutes pour voir Cédric Yambéré, sous la pression de Santini, marquer contre son camp et donner la victoire aux malherbistes. Une 3ème victoire consécutives qui place les caennais dans une très bonne dynamique et qui augmente leur capital confiance. La saison passée, ce match n’aurait sans doute pas tourné en leur faveur. Seule ombre au tableau, le carton rouge d’Adama Mbengue qui s’est légèrement essuyé les crampons sur un dijonnais.

FC Nantes – SM Caen : 1-0

Deux équipes qui vont mieux après un début de saison compliqué. Un match très équilibré entre deux équipes très prudentes. Une seule frappe a été cadrée durant la première période (signée Jan Repas) et on se dirige logiquement vers un match nul. Malheureusement, Malherbe a baissé d’intensité au retour des vestiaires. Ils restent néanmoins dans le match jusqu’à la frappe soudaine d’Andrei Girotto. Le brésilien frappe de 25 mètres et voit son ballon heurter le poteau avant de franchir la ligne de but. Rémy Vercoutre est resté cloué sur place et Caen s’incline logiquement après avoir oublié de jouer durant la seconde période. L’addition aurait pu être plus lourde si la tête d’Emiliano Sala n’avait pas été renvoyée par la barre transversale et sans les arrêts de Vercoutre.

SM Caen – Amiens : 1-0

Autre adversaire dans la course au maintien : Amiens, promu cette saison. Malherbe maîtrise son sujet, est supérieur techniquement mais peine à trouver la faille. Vercoutre doit même s’employer sur un contre amiénois pour ne pas concéder l’ouverture du score. Il faudra un penalty transformé par Ivan Santini pour voir Malherbe s’imposer finalement et réagir immédiatement après la défaite à Nantes. A noter que Jan Repas n’est pas passé loin d’ouvrir son compteur but de fort belle manière sur une frappe puissante de la gauche qui passe à quelques centimètres de la lucarne opposée.

Stade Rennais – SM Caen : 0-1

Scénario particulier dans ce match que de nombreux fans aiment appeler le MontSaintMichelico. Caen domine le début de match et ouvre le score peu après la demi-heure de jeu grâce à un but contre son camp de Ramy Bensebaini après une frappe d’Ivan Santini détournée par Tomas Koubek. Dans la foulée, Remy Vercoutre sauve Adama Mbengue d’un csc après sa sortie sur Wahbi Khazri. Au retour des vestiaires, sur un corner pour le Stade Rennais, Remy Vercoutre dégage des deux poings au premier poteau mais les montres des arbitres signalent que le ballon aurait franchi la ligne. Après concertation, le but est logiquement refusé. La goal-line technology peut avoir des ratés. Quoiqu’il en soit Malherbe s’impose pour la 5ème fois en 6 rencontres de Ligue 1 et se retrouve 5ème au classement.

Mon joueur du mois : Youssef Aït-Bennasser

Depuis son arrivée au SM Caen, l’international marocain ne cesse de se rendre indispensable. Véritable plaque tournante devant la défense, ses relances sont toujours précises et permettent au groupe de remonter vers l’avant et de mettre rapidement l’adversaire en difficulté. Il récupère des ballons et n’est pas avare dans l’effort. Une pièce maîtresse qu’il serait bon de conserver en fin de saison si ses performances restent du même acabit. Mention spéciale pour Ivan Santini qui a lancé sa saison en étant impliqué sur tous les buts inscrits par Caen durant le mois de septembre.

 

4 matchs, 3 victoires, 4 buts inscrits, 2 encaissés, une 5ème place au classement et la meilleure défense de Ligue 1. Vous êtes sûrs qu’on parle bien de Malherbe là ? Bien sûr ! L’équipe vit très bien la confiance est présente sur le terrain. Malheureusement la blessure d’Alexander Djiku jusqu’à la mi-novembre vient perturber les plans de Patrice Garande mais Romain Genevois, titularisé en défense centrale depuis le match contre Nantes, joue son rôle et se montre à la hauteur jusque ici. Le calendrier va cependant se compliquer lors du mois d’octobre avec notamment un déplacement à Monaco.

Laisser un commentaire