Yann Karamoh, pourquoi tous les caennais veulent le voir rester ?

Récemment devenu une des pièces maîtresses de l’attaque caennaise cette saison, le jeune Yann Karamoh, 18 ans, est courtisé par de nombreux clubs français et européens. Auteur de 5 buts et 3 passes décisives en 26 apparitions en Ligue 1 (dont 16 comme titulaire), il tarde à prolonger son contrat avec le Stade Malherbe qui court actuellement jusqu’en 2018. Pourtant, le club normand serait bien inspiré de conserver sa pépite sous peine de la voir partir et exploser ailleurs.

Sa faculté de percussion est impressionnante

International U19, Yann Karamoh est arrivé au centre de formation du Stade Malherbe en 2011. Il a rapidement fait ses preuves avec la réserve jusqu’à son entrée dans le groupe professionnel en milieu de saison dernière. Depuis, il est régulièrement utilisé par Patrice Garande et répond présent quand il le faut. En témoigne ce but en toute fin de match à Guingamp lors de la 23ème journée de Ligue 1 ou encore celui qu’il a inscrit face à Nice en faisant preuve de calme pour lober la sortie de Yoan Cardinale et de sang froid pour dominer Dante ensuite.

Troisième meilleur buteur du SMC, Karamoh est aussi le second passeur du club avec 3 passes décisives à son actif.

Ce fan de Neymar a rapidement su se faire aimer du public du Stade Michel d’Ornano. Rapide et technique, il ose provoquer et ne se frustre pas en cas d’échec. Une qualité indéniable et un atout dans la manche du Stade Malherbe. Mais c’est aussi ce qui attire les recruteurs français et européens.

Des candidats en Italie

En Ligue 1, de nombreux clubs candidats aux Coupes d’Europe seraient sur les rangs pour attirer la jeune pépite caennaise. Nice, Monaco et Saint-Etienne pour ne citer qu’eux ne cachent pas que ce serait pour eux une plus-value indéniable. Les deux derniers cités ont déjà bénéficié de la formation caennaise en recrutant Thomas Lemar et Romain Hamouma. Deux joueurs qui pourraient éventuellement peser dans la décision de Karamoh de partir ou non.

Plusieurs sources affirment que les principaux candidats pour l’accueillir se trouveraient en Italie. Tout dépendra du prix que demandera le SM Caen pour lâcher son jeune talent. Mais si on se base sur les prix du marché actuel, on peut se dire qu’à part les candidats sérieux à l’Europe, peu de clubs seraient en mesure de s’octroyer ses services en Série A.

Des raisons d’espérer pour Malherbe

Yann Karamoh veut jouer. On le comprend. Il est capable de s’imposer comme un titulaire sur le côté. De plus, si Patrice Garande persiste dans ce nouveau dispositif à 2 pointes, avec Ronny Rodelin revenu dans l’axe, une place d’ailier se libère sur les phases offensives.

La joie du buteur qui libère son équipe (0-1 à Guingamp, 23ème journée).

Problème, il lui faudra montrer ses capacités de repli défensif quand les caennais n’auront pas le ballon. Enfin, Xavier Gravelaine a tenu à rappeler qu’une autre ancienne pépite malherbiste a choisi de prolonger une année supplémentaire avant de s’en aller vers d’autres succès. N’Golo Kanté était resté à Caen malgré les sollicitations. Avec le succès qu’on lui connaît. Yann, le club compte sur toi pour l’avenir, ne nous lâche pas. 

Laisser un commentaire